Perseverance : une sonde sur Mars de la NASA

«Après sept mois de voyage, le robot Perseverance de la NASA tentera d’atterrir sur Mars jeudi, une manœuvre ultrapérilleuse qui marquera le début d’une quête de plusieurs années à la recherche de traces de vie ancienne.» Lisez la suite de l’article de Radio-Canada.

Pour plus d’information, sur la mission, consulter le site web de la Nasa dédié à Perseverance et sa section multimédia pour apprécier toutes les photos prises par Perseverance.

Farah Alibay, une ingénieure québécoise et pilote de Perseverance

Pour en apprendre davantage sur Farah Alibay, une ingénieure québécoise qui devra piloter Perseverance, lisez son entrevue dans Québec Science.

«Je travaille sur tout ce qui touche à la navigation de Perseverance sur la surface de Mars. Quand on arrivera sur la planète, il n’y aura pas de GPS ou de Google Maps. On utilisera nos propres instruments et le Soleil pour se guider. Pour s’exercer à la conduite, on recourt à une jumelle de Perseverance, nommée Optimism. On la déploie dans un grand bac à sable, en Californie, qu’on appelle « champ de Mars », car il reproduit le sol de la planète rouge.»